A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - R - S - T - U - V - W - Y - Z

AVERTISSEMENT

Amis lecteurs
Je ne fais ce Blog que pour vous faire decouvrir les tresors du Judaisme
Aussi malgre le soin que j'apporte pour mettre le nom de l'auteur et la reference des illustrations sur tous ces textes , il se pourrait que ce soit insuffisant
Je prie donc les auteurs de me le faire savoir et le cas echeant j'enleverais immediatement tous leurs textes
Mon but etant de les faire connaitre uniquement pour la gloire de leurs Auteurs

Les Couleurs des Sephiroth


   

Les Couleurs des Sephiroth


Zohar II, 23a-23b : « Rabbi Siméon se trouvait un jour en compagnie de Rabbi Éléazar, son fils, et de Rabbi Abba. Rabbi Eléazar dit à son père : Pourquoi l’Écriture dit-elle : « J’ai apparu à Abraham, à Isaac et à Jacob sous le nom de El Shaddaï au lieu de : « J’ai parlé à Abraham, etc. ». (Exode 6:3) ? Rabbi Siméon lui répondit : Eléazar, mon fils, ces paroles cachent un mystère suprême. Remarquez qu’il y a des couleurs visibles et des couleurs imperceptibles ; les unes et les autres sont l’emblème du mystère suprême de la Foi, alors que les hommes ne le savent ni ne l’examinent. Si les hommes ont été juges dignes d’apercevoir les couleurs visibles, c’est grâce aux patriarches. C’est pourquoi l’Écriture dit : « ...Je suis apparu à Abraham, etc. », ce qui veut dire : Dieu daigna leur montrer le degré céleste désigné sous le nom de Shaddaï ; mais nul homme, excepté Moise, n’a jamais pu parvenir à contempler les couleurs imperceptibles. C’est pourquoi l’Écriture dit : « ...Mais je ne me suis point fait connaître à eux sous le nom de Yhwh » ».

Par ce passage, nous apprenons l’importance des couleurs en tant que symboles des Sephiroth. Cette connaissance ésotérique des couleurs, connue autrefois des seuls kabbalistes, est assez ancienne.
Le Zohar assigne une couleur spécifique à chacune des Sephiroth :
 le blanc à Hokhmah ; le rouge à Binah ; le vert à Tiphereth et le noir à Malkhuth.
 Ce système de couleur est mis en parallèle avec celui des 4 Mondes qui se voient également attribués une couleur.
 Le monde d’Atziluth est associé au blanc ;
 le monde de Briah au rouge ;
 le monde de Yetsirah au vert
 et le monde d’Assyah au noir.
 Cependant, comme nous allons le voir, ces attributions varient selon les kabbalistes et les systèmes.
Les couleurs que l’on trouve couramment dans le Zohar sont celles de Hessed, Guebourah et Tiphereth. Les couleurs des Sephiroth sont bien plus que des symboles, elles assument le rôle de portes du Divin et établissent un lien avec le Divin. On peut trouver une excellente présentation de l’usage kabbalistique des couleurs dans le livre d’Aryeh Kaplan, Méditation and Kabbalah. Il y écrit (page 179) : « Bien que l’on puisse simplement méditer sur les Noms tels qu’ils sont écrits dans un livre, cette technique est nettement améliorée quand les couleurs sont employées. Lorsque chaque Nom est coloré avec une nuance appropriée à la Sephirah, on peut s’attacher d’autant plus intimement à la Sephirah. Le système des couleurs est longuement exposé par Rabbi Joseph Tzayach, et par le Ramak (Moïse Cordovero) qui était apparemment conscient de ces écrits. Mais, tandis que Tzayach ne fait aucune tentative pour lier son système à celui du Zohar, le Ramak montre que les deux appartiennent à une tradition identique ».

En citant l’ouvrage de Cordovero, Pardès Rimonim, la neuvième Porte, Kaplan énumère les Sephiroth et leurs couleurs comme suit :
 Kether (Couronne) – blanc invisible ; Hokhmah (Sagesse) – une couleur qui inclut toutes couleurs ; Binah (Compréhension) – jaune et vert ; Hessed (Bonté) – blanc et argent ; Guebourah (Force) – rouge et or ; Tiphereth (Beauté) – jaune et violette ; Netzach (Victoire) – rose clair ; Hod (Splendeur) – rose sombre ; Yessod (Fondation) – orange ; Malkhuth (Royaume) – bleu.

 dans son Ohr Ne’erav, Cordovero donne une autre attribution aux couleurs :
- Kether – Blanc/Noir
- Hokhmah – Bleu
- Binah – Vert
- Hessed – Blanc
- Guebourah – Rouge
- Tiphereth – Blanc
- Netzach – Rouge
- Hod – Vert
- Yessod – Blanc
- Malkhuth – Blanc
On peut aussi utiliser les couleurs associées aux Sephiroth dans la méditation quotidienne car chaque Sephirah gouverne un jour de la semaine. Dimanche : Hessed ; Lundi : Guebourah ; Mardi : Tiphereth ; Mercredi : Netzach ; Jeudi : Hod ; Vendredi : Yessod ; et Samedi : Malkhuth.
Ainsi, on peut visualiser les couleurs pendant la méditation afin de renforcer le réalisme des visions.
Outre les couleurs, nous trouvons dans les Portes de la Kavanah d’Azriel de Gérone, une description des huit qualités de la lumière.
 À titre d’exemple, voici celle de la Couronne :

« Au-dessus est la Couronne. C’est la lumière qui couronne les désirs de l’esprit et qui illumine les sentiers de l’imagination, renforçant la radiance (zohar) de la vision. Cette lumière n’a pas de fin. De la Gloire (kavod) de sa perfection proviennent le désir, la bénédiction, la vie (Haïm) et tout ce qui est bon (tov) à ceux qui gardent le chemin de son unification ».
Les Portes de la Kavanah et les Lumières selon Azriel de Gérone (Meditation and Kabbalah pp. 119-122, Aryeh Kaplan) :
Lumière
Qualité
Association
Lumière occultée
Invisible, sans limite ni fin
Aïn Soph – Kether
Kether
Désir de l’Esprit
Kether – Hokhmah
Haïm
Vie
Yessod
Kavod
Gloire
Tiphereth – Malkhuth
Zohar
Splendeur
Hod
Bahir
Brillance
Netzach
Tov
Bon
Hessed
Nogah
Lueur
Guebourah

Rabbi Joseph Tzayach se voué à la compréhension des techniques de l’ascension des Sephiroth par la connaissance des couleurs qui leurs sont associées et que l’on peut voir dans le tableau ci-dessous. En résumé, l’approche consiste à méditer sur une couleur déterminée ou de porter des vêtements de cette couleur lors de la méditation sur une Sephirah afin d’en manifester les qualités. Ainsi, l’on porte du blanc afin d’attirer à soi la miséricorde de Hessed, le rouge apporte le jugement de Guebourah etc.

Sephirah
Couleur
Qualité
Noms de Dieu
Lumière occultée
Aïn Soph
Kether
Lumière invisible aveuglante
Couronne
Ehyeh asher Ehyeh
Hokhmah
Une couleur qui inclut toutes les couleurs
Yah
Binah
Jaune et vert
Hashem (Elohim)
Hessed
Blanc et argent
Tov – Bon
El
Guebourah
Rouge et or
Nogah – Lueur
Elohim
Tiphereth
Jaune et violet
Kavod – Gloire
Hashem
Netzach
Rose pâle
Bahir – Brillance
Hashem Tzabaot
Hod
Rose foncé
Zohar – Splendeur
Elohim Tzabaot
Yessod
Orange
Haïm – Vie
El Chai, Shaddaï Dieu Vivant
Malkhuth
Bleu
Adonaï
La lumière de Kether est appelée « lumière invisible aveuglante » car aucun objet ne peut être perçu dans ce lieu. Elle est invisible car on ne peut la voir.
La couleur de Hokhmah comprend toutes les couleurs car la sagesse contient toutes les connaissances dont elle est la synthèse. Le jaune est associé avec l’illumination et le vert avec la fertilité et ensemble, ces deux couleurs représentent l’intelligence de Binah et sa fertilité en tant que mère du Partzuf. Le blanc et l’argent sont les couleurs traditionnellement associées à la gentillesse. Le rouge et l’or sont associés au jugement. La Sephirah Tiphereth illumine la vérité, le jaune, et contient les mystères de la Torah, le violet.
Le rose pâle et le rose foncé sont les couleurs de Netzach et de Hod associées respectivement à la paupière supérieure et à la paupière inférieure qui symbolisent le don de prophétie, c’est-à-dire la lumière du soleil passant au travers des yeux clos. L’orange de Yessod est la couleur de la bonté qui est basée sur la discipline de Guebourah, rouge, avec l’illumination de Tiphereth, le jaune, et la prophétie de Netzach et de Hod combinée, le rose. Ces couleurs combinées donnent l’orange.
La royauté est bleue, d’un bleu royal. Le bleu est également le commencement car c’est la couleur du ciel. Malkhuth est la première Sephirah dans laquelle on pénètre lors de son élévation vers les cieux.

Méditations sur les Sephiroth selon la Porte du Tétragramme de Cordovero.

Sephirah
Voyelle
Tétragramme
Couleur
Kether
« a » long
YaHaVaHa
Blanc aveuglant
Hokhmah
« a » court
YaHaVaHa
Couleur incluant toutes les autres
Binah
« ê » long
YeHeVeHe
Jaune et vert
Hessed
« ê » court
YeHeVeHe
Blanc et argenté
Guebourah
Y’H’V’H’
Rouge et doré
Tiphereth
« o »
YoHoVoHo
Jaune et pourpre
Netzach
« i »
YiHiViHi
Rose clair
Hod
« ou » court
YouHouVouHou
Rose foncé
Yessod
« ou » long
YouHouVouHou
Orange
Malkhuth
YHVH
Bleu
Échelle de la Reine (Briah)
Échelle du Roi (Atziluth)
1
Brillance blanche
Brillance
2
Gris
Bleu clair
3
Noir
Cramoisi
4
Bleu
Violet foncé
5
Rouge écarlate
Orange
6
Jaune or
Rose pâle
7
Vert émeraude
Ambre
8
Orange
Violet
9
Violet
Indigo
10
Citron, olive, roussi et noir
Jaune
Spartakus FreeMann.
esoblogs

3 commentaires:

Anonyme a dit…

bonjour,
je m'interesse depuis peu aux sephirots. j'aimerais savoir comment peut on les utiliser dans notre quotidien pour que cela soit benefique. merci de me repondre.

Anonyme a dit…

Bonjour,
Les couleurs ont une force perceptible, comme les mots, les nombres et les lettres. Les voir, ne signifie pas les connaitre, il faut en extraire l'essence afin de voir au-delà de ce qui est visible. C'est pareil avec les sephirots, tu dois comparer ça aux mathématiques, aux bases qu'on dois maîtriser afin de pouvoir calculer ; tant que tu ne comprends pas le sens exact les sephirots ne pourront te servir au quotidien étant donnée que tu ne les comprends pas... C'est un peu compliqué, je sais ...

Ben Beni a dit…

Je m'enrichi d'avantage de mes connaissances sur la kabbalah.Pouvez vs me donner un lien recevoir des enseignements.Toda

Enregistrer un commentaire